Les pompiers pyromanes

Il semblerait qu’en politique certaines personnalités locales souffrent d’amnésie. À croire que, dès qu’une élection est passée, la page blanche remplace le tableau noir.

Ainsi, quelle ne fut pas ma surprise en découvrant hier dans Le Journal du Gers un article où Philippe Martin, président du Conseil Départemental et ancien député s’érige contre la casse des services publics et tape du poing sur la table. Je ne saurai trop lui conseiller d’y aller avec douceur car si son poignet est aussi friable que sa mémoire le coup pourrait lui être fatal.

Il ne cautionne pas la casse des services publics et feint de les défendre après avoir amplement participé à leur suppression lors du quinquennat précédent tandis qu’il était député de la majorité et même Ministre. Est-il nécessaire de lui rappeler la fermeture de la gendarmerie de Miradoux en novembre dernier ? Devons-nous égrener la longue liste des classes qui ont fermé leurs portes durant la période précédente ? À titre personnel, je me souviens avec émotion de la fermeture de l’école de Pouylebon en juin 2016. Le maire, Gaëtan Leclerc après s’être battu d’arrache-pied en 2015, avec le soutien précieux des élus voisins, n’avait pas pu réitérer l’exploit deux années d’affilées et fermait, lui-même, son école. Monsieur Martin, n’était pas là et n’a pas vu la larme que le pudique édile a tenté, en vain, de réprimer.

Et puis, les trésoreries. Jegun, Valence… Aujourd’hui, c’est avec raison et courage que de nombreux maires tentent de défendre les postes menacés. Je les soutiens de tout coeur. Mais que font Gisèle Biémouret et Philippe Martin en première ligne ? Ce sont des imposteurs, des pompiers pyromanes.

C’est avec tristesse et désarroi que je prends la plume pour rappeler à ces petits politiciens la chronologie des faits. Le 22 novembre 2016, Philippe Martin et Gisèle Biémouret, tous deux députés du Gers approuvaient en première lecture, à l’instar de nos sénateurs, le dernier Projet de Loi de Finances du quinquennat Hollande. Ce projet de loi, véritable ossature budgétaire de l’année à venir, fixait le cap pour 2017. Ainsi, nos députés prenaient la décision de supprimer en 2017, 1558 emplois à la Direction Générale des Finances Publiques. Ces emplois ont été répartis sur l’ensemble des départements et le nôtre a donc dû apporter sa contribution. Le Directeur des Finances publiques du Gers pouvait décider de saupoudrer ces suppressions sur l’ensemble des trésoreries…comme cela est le cas depuis 10 ans maintenant. Dès lors, nous n’aurions aucune fermeture mais un affaiblissement général. Si cette méthode est viable sur le court terme elle ne l’est plus après dix ans de suppression d’effectifs. Il a donc, dans l’intérêt des agents, décidé de proposer certaines trésoreries à la fermeture. Il ne le fait sûrement pas de gaieté de cœur, il le fait car des parlementaires, les nôtres, ont voté en ce sens à Paris.

Dans La Dépêche de ce jour, l’ancien député est de nouveau à la tête de l’affiche. Il en profite pour tacler (encore, toujours) son successeur avec un argument pour le moins étrange : « plutôt que de commenter la loi travail, on leur (ndlr aux parlementaires) demande de défendre les territoires par lesquels ils ont été élus». Il est fâcheux qu’après quinze ans à siéger au Palais Bourbon, Monsieur Martin n’ait retenu qu’une partie des missions du député. Que nous soyons favorables ou défavorables aux textes votés, le député peut et doit expliquer, débattre et commenter autour de ces projets de loi. Monsieur Cazeneuve est donc parfaitement dans son rôle de député lorsqu’il commente la loi travail.

En outre, Monsieur Martin agite le chiffon rouge en citant deux trésoreries menacées (Gimont et Mauvezin). Nous ignorons d’où provient cette information (en janvier dernier, soit quatre mois avant l’élection de Monsieur Macron, ces trésoreries n’étaient pas citées dans La Dépêche) et dans la mesure où même les maires concernés n’étaient pas présents, tout porte à croire que c’est l’esprit pacifique de notre Président qui désire de la sorte jeter de l’huile sur le feu.

Enfin, Monsieur Martin évoque dans ce même article un soi-disant moratoire. Les faits le contredisent (fermeture de Jegun, Valence). Sur quels documents se base-t-il ? Au-delà du moratoire, c’est d’abord sur les suppressions d’emplois qu’il convient de revenir.

En bref, aujourd’hui, ce n’est donc pas Monsieur Macron qui menace Riscle, Cazaubon, Marciac, Lombez, Saint-Clar. L’assassin est plus proche de nous. Il feint de nous défendre et pose sur toutes les photos. Philippe Martin ne cautionne pas la casse, il en est l’artisan.

Élus du Gers, battez-vous, défendez notre territoire mais ne manifestez pas en donnant la main à ceux qui sont la cause de vos malheurs et de vos souffrances!

Un commentaire sur “Les pompiers pyromanes

Ajouter un commentaire

  1. Malheureusement ou heureusement, tout est dit! je suis fatigué de cette hypocrisie. je dois affronter, en tant que maire, Philippe Martin qui est soit disant le Président du Conseil Départemental et qui devrait agir pour l’intéret général de tout le territoire mais qui agit -ou devrais-je dire, n’agit pas !- seulement en fonction de considérations partisanes et politiciennes, le roi et sa cour! tel est le gers avec Philippe Martin. Le plus lamentable est peut-être le groupe servile qui est autour de lui. Gisèle Biémouret qui vient vous voir uniquement avant les élections et ensuite……Je lui avait exposé des dossiers lorsqu’elle faisait sa tournée électorale, je les lui ai renvoyés en juillet et depuis…..il est vrai que ce sont des dossiers qui mettent en cause le Département! il est plus facile de dénoncer des mesures prises, soit disant, par l’actuel gouvernement. Oui il y a peut-être des critiques à formuler sur les décisions prises actuellement par le gouvernement mais venant de la part de l’actuel président du Conseil départemental, c’est plus que de l’hypocrisie. Il n’a visiblement pas compris que le coup de balai de juin 2017 s’adressait aux personnes comme lui! Que tous ceux qui ont un peu de courage osent parler et espérons que le prochain coup de balai sera encore plus efficace.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :