Réponse de François Asselineau

C’est donc au tour de François Asselineau, par l’intermédiaire d’un de ses collaborateurs, Alexandre  Risso de prendre quelques minutes pour s’intéresser de plus près à la France des Campagnes. Rappelons également que si Monsieur Risso connaît la Grande Gascogne, François Asselineau connaît le Gers pour s’y être rendu en octobre dernier.

 

Enfin, avant de vous livrer la réponse du candidat de l’Union Populaire Républicaine, j’ai le regret de vous informer qu’après une deuxième relance, l’équipe de l’ancien Ministre de l’Economie m’a indiqué qu’il ne répondrait pas au courrier à cause d’un agenda surchargé. De toute évidence, si certains s’organisent pour répondre, d’autres préfèrent détourner le regard. En effet, depuis lundi, pour les onze candidats, les journées de 24 heures sont trop courtes….mais certains parviennent malgré tout à se mettre en marche vers la France des Campagnes.

Place donc à François Asselineau:

Monsieur,

 

Nous avons bien pris connaissance de votre missive et nous vous en remercions.

Vos questions sont légitimes. La Grande Gascogne m’est aussi une terre très chère. Chaque été, je me rends non loin de Bergerac, à Maurens. Et je veux vous dire combien je partage votre amour mais aussi votre indignation.

Le programme de l’Union Populaire Républicaine revêt néanmoins un attachement fort aux communes de France, à l’inscription du maillon démocratique qu’elles représentent dans la Constitution, il est donc essentiel pour nous qu’elles soient protégées dans leurs caractéristiques propres, tel que vous semblez le préconiser.

Parce que les fusions de communes et de régions sont décidées non pas par les français mais par l’Union européenne, et que celle-ci, ce faisant, condamne les premiers maillons de l’expression démocratique française, et impose aux français des lois non voulues, comme la loi NOTRé. Pour cette raison, et d’autres que nous détaillons dans notre programme, François Asselineau s’engage dès son arrivée aux fonctions, à sortir la France de l’Union européenne, qui est la seule manière pour les français d’obtenir l’abrogation de la loi NoTRé.

Le niveau des Dotations Globales de Fonctionnement sera réajusté à son niveau d’avant 2014, et les Conseils Départementaux reprendront leur mission axée sur le territoire.

Prévoyant des économies de bon sens de l’ordre de 70 milliards d’euros annuels, sans jamais s’en prendre aux économies des ménages français, ces dépenses qui sont elles aussi de bon sens sont possibles, n’en déplaisent à tous les autres candidats qui veulent imposer à notre pays l’austérité.

Nous vous indiquons également que nous instaurerons le référendum d’initiative populaire: sous couvert de la validation de la constitutionnalité de la question posée, si cinq cent mille citoyens déposent leur signature en mairie, cette question sera posée comme référendum à l’ensemble de la population. Fort de votre réseau, vous seriez un acteur privilégié pour faire connaître vos points de vue à l’ensemble des français, qui pourront accepter ou refuser vos propositions qui sont, encore une fois, légitimes à être débattues dans l’espace démocratique.

Dans le cadre de cette élection présidentielle, nous vous invitons chaleureusement à découvrir notre programme et nos analyses sur notre site internet www.upr.fr

 

Salutations républicaines.

Un commentaire sur “Réponse de François Asselineau

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :